Au cas où cela aurait échappé à la perspicacité des heureux lecteurs de ce blog un peu en jachère, je précise que je suis théoriquement prof d'allemand dans l'enseignement public.

La rentrée 2016 est un grand bonheur:

- emploi du temps parfait, plein de trous, ce qui permettra une concertation accrue entre collègues.

J'ai rarement eu un emploi du temps aussi dégueulasse et fuck la concertation. Je passerai mes heures de trou à préparer mes cours, et je m'appliquerai à surtout ne rendre aucun service à l'institution tellement je suis écoeurée.

- j'enseigne désormais également le français et l'histoire-géo. Je n'ai aucune qualification, mais ça va forcément apporter beaucoup aux élèves, ben oui, forcément, la ministre l'a dit.

Heureusement que c'est pas mes gosses! Ca craint quand même, surtout pour les 3ème qui ont le brevet à la fin de l'année. Mais je m'en fous, puisque c'est la volonté du ministère de désorganiser le collège public. Parents mécontents, adressez-vous à elle.

- les collègues sont d'une humeur charmante car la plupart ont des emplois du temps aussi jolis que le mien. D'ailleurs, eux comme moi, nous démissionnons des tâches annexes, par ex. la gestion du réseau informatique.

Ce matin j'ai rendu les clés de la salle info, la collègue qui devait prendre la relève jette aussi l'éponge, car on lui refuse une modif d'emploi du temps qui ne pose aucun problème si ce n'est de vexer notre caporale en chef qui a été infoutue de pondre des plannings corrects.

- l'enthousiasme est tel qu'on supprime les projets, ben oui, c'est pas ça l'esprit de la réforme? rien pour tous. On aime notre ministre, on est de bons petits soldats, à l'image des recteurs et IPR.

Notre ministre nous considère tellement que les collègues en sont à considérer ce métier - qu'ils aimaient quand même - comme un job alimentaire et guettent l'occasion de se barrer. Les dégâts de collège2016 sont déjà palpables dans les salles des profs: on n'a plus envie. Les projets, c'est terminé.  Certains seront encore reconduits peut-être cette année car ils étaient déjà dans les tuyaux, mais c'est la dernière.