24 mars 2010

Circulaire de rentrée

circulaire n° 2010-38 du 16-3-2010 L'École met en œuvre les principes de la devise républicaine : liberté, égalité, fraternité. À cette fin, les politiques éducatives menées en France visent à donner à chaque élève les moyens de la réussite au service d'une société juste. La personnalisation du parcours scolaire de l'élève vient à l'appui de cet objectif d'égalité des chances qui guide la rénovation du système éducatif. C’est ainsi qu’on nous parle dans le bulletin officiel de l’Education... [Lire la suite]
Posté par Lehrer1 à 20:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

15 octobre 2009

Vous l'avez reçue, vous aussi?

Elle est polie, hein, la petite missive de notre big boss. On se sent valorisés, vous ne trouvez pas? Il paraît que nous sommes "au coeur de cette réforme" et bien sûr il nous " remercie encore une fois du travail remarquable que nous accomplissons chaque jour au service de la réussite de notre jeunesse." En d'autres termes, il compte sur nous pour lui faire de la pub à sa réforme, car elle est "juste". Enfin, c'est lui qui le dit. Donc je suis allée voir sur le site du ministère ce qu'il... [Lire la suite]
Posté par Lehrer1 à 21:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 février 2009

ALERTE A LA MASTERISATION DES CONCOURS

Actuellement, après une licence, les étudiants qui se destinent au métier d'enseignant, font une année de préparation aux concours (4ème année d'études), puis s'ils sont admis aux épreuves, effectuent leur stage (6 à 8h d'enseignement rémunéré + les formations de l'IUFM sous le regard vigilant d'un tuteur, 5ème année d'étude). Voilà ce qui se prépare: désormais, les épreuves du capes seront au cours de la 5ème année d'étude, (Master 2): après la licence, les étudiants s'inscrivent en master, il s'agit d'un diplôme de recherches, un... [Lire la suite]
Posté par Lehrer1 à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 novembre 2008

L'oeil de Neuilly

Ce matin à Douaumont le chef de l'Etat déposait des gerbes sur les petites croix de béton qui dévallent, par milliers la colline à l'aplomb de l'ossuaire. Augustin, tué à l'ennemi le 27 août 1914, à 23 ans. Mort pour la France, c'est la mention qu'on peut lire sur son acte de décès. Augustin et ses copains sont morts pour la patrie, la France, dont la devise héritée de la Révolution est Liberté Egalité Fraternité. Evidemment, je n'ai jamais causé avec Augustin, je ne sais pas s'il s'est battu parce qu'il n'avait pas le choix ou s'il... [Lire la suite]
Posté par Lehrer1 à 19:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]